Certifications,gestion des matières premières, et évaluation des risques écologiques et sanitaires à Alucam Rio Tinto Alcan

photo Alucam
RESUME:

Les questions de santé –environnement préoccupent de plus en plus le monde industriel. Ces questions se posent avec d’autant plus de prégnance dans les entreprises, qu’elles ont menées au processus de standardisation et de certification. La société Alucam Rio Tinto Alcan fleuron de la métallurgie au Cameroun faisant face aux problèmes de santé- environnement autrement connus sous l’acronyme HSE (hygiène- sécurité- environnement) n’est pas restée en marge de ce processus. Elle s’est engagée avec force et conviction dans cette démarche malgré de nombreuses contraintes et difficultés. D’où la pertinence du présent travail de recherche intitulé « certifications, gestion de matières premières, et évaluation des risques écologiques et sanitaires à Alucam Rio Tinto Alcan ». A l’instar de nombreuses entreprises productrices d’aluminium de par le monde, les activités d’Alucam portent durablement atteintes à l’environnement, à la santé des travailleurs et évidemment à celle des populations riveraines au site industriel d’Edéa dont la localisation est sujette à caution. Ces activités industrielles aussi diverses soient-elles soulèvent de manière conséquente des problèmes de gaspillage des matières premières (eau, énergie, coke, brai, alumine, minerais…), de l’élimination des déchets industriels, auxquels s’ajoutent les accidents de travail et des maladies professionnelles qui constituent un coût et un fardeau pour l’entreprise. L’objectif de notre travail de recherche est d’évaluer de manière objective à l’aune d’indicateurs fiables, valides et opérationnels les effets des activités de la société Alucam sur l’environnement physique (sol, air, eau, flore, faune), la santé des travailleurs ainsi que celle des populations riveraines qui subissent continuellement des externalités préjudiciables. En outre, notre travail de recherche vise à auditer voire à vérifier la conformité du SME d’Alucam et à dresser par ailleurs le bilan des certifications ISO14001 et OHSAS 18001 obtenues il ya quelques années dans cette aluminerie. Notre méthodologie qui repose essentiellement sur une approche systémique et transdisciplinaire, fait tout de même la part belle à l’analyse documentaire, aux mesures in situ, aux analyses de laboratoire, à l’analyse statistique et surtout aux modèles mathématiques. Des outils tels, la cartographie des risques, l’évaluation du risque écologique (ERE), l’évaluation quantitative du risque sanitaire (EQRS) avec toutes leurs composantes et bien d’autres outils encore ont été mis à contribution en vue de l’atteinte des différents objectifs de la recherche.

Luc MOUTILA BENI, Doctorant, Géographe spécialisé dans la gestion et l’engineering environnementale, formé par le SIFEE / IEPF / Université Senghor d’Alexandrie


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.